Song 117: "Le Pieu" - Marc Robine

Du temps où je n'étais qu'un gosse
Mon grand-père moi-même souvent
Assis à l'ombre de son porche
En passant le vent
Petit vois-tu ce pieu de bois
Auquel nous sommes tous enchaînés
Tant qu'il sera planté comme ça
Nous n'aurons pas la liberté

Mais si nous tirons tous, il tombera
Ca ne peut pas durer comme ça
Il faut qu'il tombe, tombe, tombe
Vois-tu comme il penche déjà
Si je pneu pour il doit bouger
Et si tu pneus à mes côtés
C'est sûr qu'il tombe, tombe, tombe
Et nous aurons la liberté

Petit ça fait déjà longtemps
Que je m'y écorche les mains
et je me dis de temps en temps
Que je suis battu pour rien
Il est toujours si grand si lourd
La force vient à moi manquer
Je demande un jour
Nous aurons bien la liberté

Puis mon grand-père s'en est allé
Un vent mauvais l'emporté
Et je reste seul sous le porche
En savoir jouer d'autres gosses
Dansant autour du vieux pieu noir
Où tant de choses sont usées
Je chante des chansons d'espoir
Qui parle de la liberté

From the time I was a kid
My grandfather told me often
Sitting in the shadow of his porch
Watching the passing the wind
"Little one, do you see this wooden stake
To which we are all chained?"
As long as it is planted like that
We will not have freedom

But if we all pull, it will fall
This cannot last
It must fall, fall, fall
Do you see how it's already tilting?
If I pull hard, it has to move
And if you pull by my side
It is sure that it will fall, fall, fall
And we will have freedom

It has been too long a time
And I have skinned my hands
And I say to myself from time to time
That I am beaten by nothing
It is still so big, so heavy
And I seem to have lost my strength
I ask myself if one day
We will have freedom

For my grandfather has gone away
A bad wind took him
And I rest alone under the porch
And watch the other kids play
Dancing around the old black stake
Where so many hands have worked
I sing songs of hope
Which speak about freedom